Les friperies toujours en vogue ?

À l’image des stars comme Anne Hathaway, Drew Barrymore ou en Zooey Deschanel, de nombreuses personnes préfèrent désormais faire leur shoping dans les friperies. Quand on constate ces actions venant de telles stars, on peut rapidement conclure qu’il ne s’agit pas d’un problème financier ou d’une négligence de leur apparence. Chacun d’eux a de très bonnes raisons de toujours préférer les vêtements de seconde main. En savoir plus sur cette tendance des friperies dans la mode actuelle dans cet article.

Les friperies : le nouveau magasin de certaines stars

Si auparavant les magazines de mode s’intéressent aux tenues hors de prix des stars, cela est de moins en moins tendance. En effet, la plupart des journalistes s’intéressent désormais beaucoup plus au style de la tenue plutôt qu’à son prix. Les stars qui portent de beaux vêtements à des prix très bas sont désormais beaucoup plus mises en avant.
Ce changement est intervenu depuis que le monde de la mode a changé ses priorités. S’il y a plusieurs années il était important de prouver combien l’on avait en compte en banque en achetant des vêtements de luxe, la priorité est aujourd’hui accordée au look. Les stars se servent donc des friperies pour créer des styles beaucoup plus splendides que les vêtements de luxe. C’est en effet grâce à ce phénomène que beaucoup préfèrent désormais les friperies au vêtement de luxe.

Quelques raisons de ce changement

Si beaucoup de personnes et même des stars préfèrent les friperies aux vêtements de grand magasin, c’est loin d’être une question de budget. En dehors des coûts très bas de ces tenues, plusieurs autres facteurs entrent en jeu à ce niveau. D’abord, l’utilisation des friperies est connue pour être une action écologique. En effet, on estime à plus de 2 700 litres d’eau, l’équivalence de la consommation en eau d’un être humain pendant 900 jours, la quantité nécessaire pour faire pousser le nombre de pieds de coton requis pour fabriquer un seul tee-shirt. Face à cela, on peut déjà imaginer la quantité d’eau qu’il sera nécessaire de prévoir pour la fabrication de toute une garde-robe.

Par ailleurs, on note également que les friperies ne sont pas commercialisées avec des emballages. Le plus souvent, les vêtements sont enveloppés dans des plastiques pour être exposés dans les magasins. L’achat des vêtements d’occasion permet donc de limiter l’utilisation des plastiques dans les magasins. Il s’agit-là d’un véritable avantage écologique qui pourrait avoir de nombreuses répercussions positives sur la protection de la planète.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *